Dans le silence de la trêve pré-électorale, la créativité s’est présentée

22 avr 2012   //   par Anne   //   Actualités, Développement personnel, Ecologie, Non classé, Social  //  Aucun commentaire

Samedi matin sur Facebook,  mes amis se mirent à faire circuler des vidéos pleines d’humour, de bons éclats de rire. Le thème politique n’était pas loin, mais discret. Puis ma fille Gabrielle me suggéra de regarder la vidéo Stand By Me de Playing for Change, me parlant avec enthousiasme du raz de youtube que provoque cette chanson enregistrée aux quatre coins du monde.  41 millions de vues, c’est impressionnant !  Et peu à peu la journée s’est transformée en célébration. Quel soulagement que pour quelques heures l’espace médiatique se déconnecte des mesquineries de cette campagne, de son peu de visée, de cette propagande fatigante. A la place, la créativité humaine !

Les artistes jouent pour la paix. Ils jouent pour nous unir, nous donner l’occasion de ressentir notre unité sur cette terre. Cette musique ouvre notre cœur à la force de notre communauté humaine. Nos émotions sont touchées. Et que fait notre mental ? Il peut se dire qu’il s’agit d’une utopie, qu’il n’y a rien de réel là-dedans, face aux problèmes de notre monde. Mais que se passe-t-il lorsque nous nous affranchissons de cette perspective ?

 Un jour, deux Israéliens,  Ronny Edry et sa femme Michal Tamir, ont lancé sur Facebook un message d’amour en direction des Iraniens, et malgré la censure en Iran, des Iraniens sont parvenus à leur répondre . Alors que le ton ne cesse de se durcir entre Israël et l’Iran au sujet des activités nucléaires de Téhéran, des citoyens israéliens et iraniens ont choisi de célébrer l’amitié entre leurs deux peuples. Alors qu’ils vivent sous la menace d’une guerre ouvertement soutenue par Washington, ils ont réussi à s’extraire de la peur, réussi à ne pas se limiter par le côté dérisoire de leur action, et ils ont ainsi initié un mouvement puissant, devenu aujourd’hui international. Cette initiative pourra-t-elle stopper les préparatifs de guerre ? Impossible à dire, mais les peuples se rapprochent, affirment que ce qu’ils veulent n’a rien à voir avec ce que les gouvernements de tous bords préparent.

Décidément, après le printemps arabe, après le mouvement des Indignés espagnols et de Occupy Wall Street, Facebook, les réseaux sociaux et internet en général, continuent de montrer que la connexion entre humains permet l’émergence de leur volonté et de leur créativité au sens le plus noble du terme, à savoir la capacité de créer notre vie telle que nous la souhaitons.

Ok, la créativité, nous l’avons toujours associée à sortir du cadre. Le cadre est fait de nos croyances, de notre résignation, du pouvoir que nous donnons aux dirigeants, de l’impression que les  évènements nous dépassent. Il faut en tout cas sauter par-dessus les limites de nos croyances limitatives, et s’élancer vers le possible, vers le beau, vers ce que nous dicte notre cœur. Ne pas débattre si c’est possible, savoir que cela le deviendra si c’est ce que  nous explorons. Franchement, c’est un autre état de conscience, c’est l’expansion et la joie de la créativité. Car la créativité est joyeuse !

Lorsque j’ai écrit Créatifs Ensemble, je pressentais tout cela. Une année plus tard, nous sommes en train d’en voir la manifestation. Il nous faut encore nous ancrer dans cette conviction qu’ensemble nous vivons une transformation. C’est important que nous nous ressourcions dans cette conviction, car c’est ainsi que nous allons puiser notre énergie pour nous élancer vers d’autres manières de concevoir notre société et notre vie sur cette Terre. De l’élan, il va en falloir, pour que l’instabilité économique, sociale et écologique actuelle, soit le terreau d’une transformation positive. Il va falloir de l’élan lorsque selon toutes probabilités nous ferons face aux attaques des marchés après les élections, ou pour redonner sa place à l’écologie dans le débat républicain.

Si à tout moment, le moral baisse, nous pouvons  nous ressourcer  les uns auprès des autres. Stand by me, cette merveilleuse chanson, nous invite à être des piliers les uns pour les autres.

 

Votre réaction